26 octobre 2011, 18:55

Libye: le fils de Kadhafi jure de poursuivre la lutte (médias)

Libye: le fils de Kadhafi jure de poursuivre la lutte (médias)

Le fils du feu dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi, Seif Al-Islam , visé par un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), a lancé un message publié dans plusieurs médias arabes, rapporte mercredi le site d'information Al-Rai al-Arabi.

Le fils du feu dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi, Seif Al-Islam, visé par un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), a lancé un message publié dans plusieurs médias arabes, rapporte mercredi le site d'information Al-Rai al-Arabi.

"En ces temps historiques, alors que beaucoup estiment que tout est fini et perdu, je veux définir clairement mes objectifs et dire que tout ne fait que commencer", a déclaré Seif Al-Islam, cité sur le site.

Ayant rappelé qu'il avait toujours châtié les traîtres et les renégats de la Libye, Seif Al-Islam a promis de "transformer leur vie en enfer" après ce qu'ils avaient fait de son pays.

Il a appelé tous ses partisans à poursuivre la lutte pour "le retour de la Libye et de l'honneur perdu" et à se venger, en punissant "les criminels et les assassins".

S'agissant de la mémoire des victimes au sein du peuple libyen, "nous devons persécuter et liquider leurs assassins où qu'ils se trouvent", a souligné le fils le plus politiquement engagé du colonel Kadhafi.

Ces trois derniers jours, des rumeurs ont circulé selon lesquelles Seif Al-Islam aurait été emprisonné, mais aucune preuve n'a pu être apportée. Seif Al-Islam Kadhafi a pu échapper aux rebelles du CNT après la chute de Syrte et la mort de son père le 20 octobre dernier près de sa ville natale.

L'affrontement contre le régime de Mouammar Kadhafi, qui avait gouverné la Libye pendant 42 ans, a duré près de neuf mois. La répression sanglante des manifestations a provoqué une intervention militaire internationale, suite à l'adoption de la résolution 1973 par le Conseil de sécurité de l'Onu. Le 31 mars, l'Otan a commencé sa mission Protecteur unifié en Libye. La confrontation armée opposant les troupes pro-Kadhafi aux forces du Conseil national de transition (CNT), instance politique des insurgés libyens soutenue par l'Otan, a fait des milliers de morts et a porté un grave préjudice à l'économie de ce pays producteur de pétrole.

RIA Novosti

  •  
    Partager via
    Important
    Nos articles sont ouverts aux commentaires. Nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux.
    Nous vous rappelons également que vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
    La Voix de la Russie se réserve le droit de refuser ou de retirer certains commentaires.
    Bonne discussion !
Hôtels, séjours, voyages : faites-vous confiance aux sites de réservation en ligne ?