11 mars 2012, 20:33

Japon: 6 mds USD alloués aux sinistrés de Fukushima en un an

Japon: 6 mds USD alloués aux sinistrés de Fukushima en un an

Plus de 500 milliards de yens (6 mds USD) ont été versés en un an aux fonds publics et gouvernementaux d'aide aux sinistrés du séisme et du tsunami du 11 mars 2011 au Japon, rapportent dimanche les médias nippons.

Plus de 500 milliards de yens (6 mds USD) ont été versés en un an aux fonds publics et gouvernementaux d'aide aux sinistrés du séisme et du tsunami du 11 mars 2011 au Japon, rapportent dimanche les médias nippons.

349,2 milliards de yens (4,3 mds USD) ont alimenté la Croix-Rouge japonaise ainsi que d'autres fonds du pays. 63,4 milliards de yens (782 M USD) ont été directement virés sur les comptes des préfectures les plus touchées (Miyagi, Iwate et Fukushima) et sur un compte spécial du gouvernement nippon.

Les dons d'organisations non gouvernementales (ONG) et de particuliers étrangers totalisent 56,3 milliards de yens (695 M USD). Au cours de cette année, plus d'un million de volontaires se sont rendus dans les zones sinistrées pour déblayer les décombres et décharger les aides humanitaires. 

Le gouvernement du Koweït a offert au Japon 5 millions de barils de pétrole pour un montant de 40 milliards de yens (493 M USD).

Le Japon a commémoré dimanche, par une minute de silence, les victimes du séisme et du tsunami qui ont frappé le pays le 11 mars 2011. Des cérémonies commémoratives se sont déroulées dans tout le pays. L'empereur japonais Akihito, à peine remis d'un pontage coronarien, accompagné de son épouse l'impératrice Michiko, ainsi que de plusieurs personnalités politiques du pays ont participé, à celle de Tokyo.

La double catastrophe, appelée le Grand tremblement de terre de l'est, a fait près de 20.000 morts et disparus. Le tremblement de terre et la vague géante ont mis à la rue plus de 340.000 personnes, en détruisant complètement 130.000 bâtiments et en endommageant plus de 900.000 autres. 

Les accidents survenus dans la centrale de Fukushima ont provoqué plusieurs fuites radioactives sur le site. La population vivant dans un rayon de 30 km autour de la centrale a été évacuée.
Des traces de césium et d'iode radioactifs ont été détectées dans le sol, l'eau de mer ainsi que dans des denrées alimentaires, non seulement dans la préfecture de Fukushima, mais également dans les régions alentour.

RIA Novosti

  •  
    Partager via
    Important
    Nos articles sont ouverts aux commentaires. Nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux.
    Nous vous rappelons également que vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
    La Voix de la Russie se réserve le droit de refuser ou de retirer certains commentaires.
    Bonne discussion !
Lors des négociations sur le climat à Lima (Pérou), aucun accord véritable entre les pays n’a été atteint. Selon vous les conférences sur le climat sont-elles nécessaires pour réduire les émissions de gaz à effet de serre ?