10 août 2012, 16:40

La Chine envisage de sextupler ses réserves en or

La Chine envisage de sextupler ses réserves en or

Une ruée vers l’or commence en Chine. Pékin se prépare à augmenter la proportion de l’or dans ses réserves, et pas de quelques dizaines de %, mais d’emblée de six fois. C’est ce qui ressort de la recommandation des économistes chinois, publiée à la une du journal étatique Renmin Ribao.

Cela ne signifie pas que Pékin se lancera immédiatement à acheter des lingots d’or, mais, de l’avis des experts, signale clairement : la demande du métal précieux de la part de la Chine va sûrement monter en flèche.

La RPC se distingue d’autres grandes économies du monde par ses réserves modestes en or, 2 % sur toutes les réserves chinoises. Actuellement la Chine possède quelque 1 000 tonnes du métal précieux, à peu près autant que la Russie. Pour le moment, car au début de ce mois la Banque de Chine a publié un rapport, suivant lequel le gouvernement du pays n’excluait pas une seconde vague de récession économique dans le monde. Sur cette toile de fond peu radieuse, Pékin a moins confiance dans ses principales devises étrangères. Pour cette raison, la Chine veut rajouter au 1 000 tonnes d’or qu’elle possède, 5 000 autres tonnes. Du moins, à en juger d’après la publication dans Renmin Ribao. Voici le commentaire de Sergueï Sanakoïev, en charge du Centre sino-russe de coopération économique et commerciale :

« Je pense que le chiffre de 5 000 tonnes relève plutôt d’une évaluation analytique. Mais en réalité les achats ne seront pas aussi importants. Ils vont acheter dans des lieux différents, y compris, probablement, en Russie et en Afrique, bien sûr. Pour le temps, cela pourrait prendre au moins un an ».

Dans cet article concernant l’or publié dans Renmin Ribao, certains experts ont entrevu une chose beaucoup plus substantielle. A leur avis, la sortie de la Chine sur le marché de l’or est de nature à porter un coup au dollar US. D’autres estiment que la Chine achètera de l’or graduellement, sans causer de préjudice sensible au cours de change de la devise nord-américaine. Sinon, les Chinois seront les premiers à en souffrir. C’est ce que considère, notamment, Sergueï Sanakoïev, qui dirige le Centre sino-russe de coopération économique et commerciale.

« Les Chinois vont probablement soutenir le dollar US par quelques autres démarches. Puisque son écroulement conduira à la dépréciation de leurs propres réserves en dollars US ».

Quel que ne soit l’impact de la prochaine manœuvre de la Chine sur le dollar US et sur d’autres monnaies mondiales, les experts sont unanimes à prédire une hausse inévitable du prix de ce métal précieux. /L

  •  
    Partager via
    Important
    Nos articles sont ouverts aux commentaires. Nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux.
    Nous vous rappelons également que vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
    La Voix de la Russie se réserve le droit de refuser ou de retirer certains commentaires.
    Bonne discussion !
Sommes-nous au bord d’une nouvelle crise économique ?