Alexandra Zakharova Vitali Radnaev
1 novembre 2012, 19:43

Le plateau continental russe pourrait atteindre le Pôle Nord

Le plateau continental russe pourrait atteindre le Pôle Nord

Le territoire du plateau continental russe peut s’agrandir et atteindre le Pôle Nord. Les spécialistes russes ont réussi à prouver que la dorsale Mendeleïev, dans la partie centrale de l’Océan Glacial Arctique, était un prolongement du continent eurasiatique. D’ici douze mois les données recueillies par l’expédition « Arctique-2012 seront soumises à l’ONU sous forme d’une demande rénovée concernant l’extension du plateau continental national.

Les chercheurs russes ont mis plusieurs mois à explorer dans les règles le fond de l’océan en Arctique. Grâce au soutien financier de l’Etat l’expédition a été équipée de deux brise-glaces, d’un sous-marin et d’appareils de forage.

La Russie a déposé sa première demande en vue d’ajouter la dorsale de Mendeleïev au plateau continental national en 2001. A l'époque la commission spéciale de l’ONU l’a gelée parce que les études avaient été effectuées par des militaires et qu'une partie des données était classée top secret. Pour cette raison, prouver le droit à l’élargissement du plateau continental est le but principal de l’expédition.

De l’avis des géologues, il est peu probable que la question liée à l’extension du plateau continental soit réglée dans les années qui viennent. Cela parce que la dorsale de Mendeleïev devient au Pôle Nord la dorsale Alpha, à laquelle prétend à son tour le Canada. Les Canadiens n’ont pas encore déposé de demande au sujet de l’extension de leur plateau continental. Mais il est déjà évident que les pourparlers sur la délimitation maritime entre les deux pays va prendre du temps. L’Arctique recèle un quart des réserves mondiales de minéraux utiles. Tandis que la dorsale Alpha-Mendeleïev est riche à la fois en pétrole et en or. L’âge des monts sous-marins en atteste – 300 millions d’années. Il a pu être établi grâce à un sondage sismique en profondeur, effectué par les Russes, raconte le chef de l’expédition « Arctique-2012 » Oleg Korneïev.

« A part un profilographe sismique on s’est servi de sondes sismiques qui ont permis de déterminer le régime des dépôts au fond. On a réussi à établir qu’ils dataient du paléozoïque, période qui a précédé la formation de l’Océan Glacial Arctique ».

Toutes ces données seront transmises à l’ONU. Et si les experts internationaux confirment la découverte des géologues russes, la question de l’extension du plateau continental russe sera soulevée au niveau politique. Les discussions au sujet de la demande rénovée de la Russie en vue d’étendre le plateau continental national pourraient commencer lors de la Conférence internationale arctique qui se déroulera aux Etats-Unis en novembre. T

  •  
    Partager via
    Important
    Nos articles sont ouverts aux commentaires. Nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux.
    Nous vous rappelons également que vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
    La Voix de la Russie se réserve le droit de refuser ou de retirer certains commentaires.
    Bonne discussion !
Jihadistes: l'Europe peut-elle faire face à l'embrigadement des jeunes?