2 décembre 2012, 17:42

Le clone britannique de l’école mathématique russe

Le clone britannique de l’école mathématique russe

La Grande-Bretagne profitera de l’expérience russe dans le domaine de l’enseignement des mathématiques dans les écoles spécialisées. L’idée vient du ministre britannique de l’Education nationale Michael Gove qui est convaincu que le système britannique d’enseignement des sciences exactes y gagnera. Les experts estiment que les écoles de mathématiques russes assurent une formation au plus haut niveau.

Le clone britannique de l’école mathématique russe

La Grande Bretagne profitera de l’expérience russe dans le domaine de l’enseignement des mathématiques dans les écoles spécialisées. L’idée vient du ministre britannique de l’Education nationale Michael Gove qui est convaincu que le système britannique d’enseignement des sciences exactes y gagnera. Les experts estiment que les écoles de mathématiques russes assurent une formation au plus haut niveau.

La première école britannique spécialisée dans l'enseignement des mathématiques sera créée en 2014 à Londres auprès du King’s College. C’est un des meilleurs établissements d’enseignement à l’échelle nationale qui peut concurrencer Cambridge et Oxford. L’école deviendra une pépinière des jeunes talents. Les experts s’accordent à l’appeler le clone britannique de l’école de physique et de mathématiques de l’Université Lomonossov de Moscou.

Cette célèbre école spécialisée a été créée dans les années 1960 par Andreï Kolmogorov, grand mathématicien du XXe siècle. Moscou compte également nombre d’autres écoles du même genre auprès des facultés des sciences exactes. Un centre de formation existe, par exemple, auprès de l’Institut de physique et de technique et de l’Institut d’ingénieurs en physique de Moscou. L’enseignement y est assuré par les meilleurs universitaires. Les apprenants s’initient à la recherche dans des laboratoires. Le monde a déjà pu apprécier à sa juste valeur l’enseignement des mathématiques en Russie, note la directrice de l’Institut de développement de l’enseignement du Haut Collège d’économie Irina Abankina.

« Nous dispensons une très bonne formation. Après le lancement de nos premiers satellites, les Britanniques et les Américains ont puisé bien des choses dans notre système d’enseignement des mathématiques. Il y a deux ans, pour la première fois une étude internationale des compétences et des motivations des diplômés des départements de mathématiques des universités pédagogiques a été lancée. Nous avons remporté la deuxième place pour les compétences professionnelles (enseignement secondaire) et la quatrième place pour les instituteurs du primaire. Nous formons les meilleurs professeurs de mathématiques et nos programmes théoriques sont très bien conçus ».

Les bonnes connaissances en mathématiques des étudiants forcent le respect envers l’école russe de la part de Karsten Sprenger, professeur d’économie allemand exerçant à Moscou. La formation en mathématiques reçue à Moscou est très appréciée à l’étranger, a-t-il souligné dans un entretien accordé à La Voix de la Russie :

« Les écoles russes assurent une très bonne formation en mathématiques. Il y a également beaucoup de bons enseignants dans les écoles supérieures. Les mathématiques sont le pilier de l’économie, et les étudiants du Haut Collège d’Économie où j’enseigne sont souvent très forts en mathématiques ».

Mais, comme le disent les experts, cette situation n’existe la plupart du temps que dans les grandes villes qui disposent d’écoles de mathématiques fortes, alors que les enfants doués ont peu de chances de s’épanouir en province. Il faut par conséquent rendre les écoles plus accessibles aux élèves, pense le vice-président du Comité d’enseignement de la Douma d’État Oleg Smoline.

« Nous avons d’excellentes écoles spécialisées en mathématiques et nos élèves remportent les premières places dans les concours internationaux. Le problème réside dans le fait que nous subissons une pénurie d'écoles de ce genre. J'estime avec Vladimir Poutine que nous devons renouer avec les filières de formation qui faisaient de nous dans le temps un pays très fort en mathématiques ».

Des diplômés des écoles russes spécialisées en mathématiques travaillent aujourd’hui dans les pôles de compétitivité de rayonnement mondial comme la Silicon Valley, la société Fraunhofer en Allemagne et à Skolkovo dans la banlieue de Moscou. Les Britanniques ont l’intention de créer leurs propres écoles spécialisées dans le même but à savoir former la nouvelle élite scientifique et impulser le progrès technologique. T

  •  
    Partager via
    Important
    Nos articles sont ouverts aux commentaires. Nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux.
    Nous vous rappelons également que vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
    La Voix de la Russie se réserve le droit de refuser ou de retirer certains commentaires.
    Bonne discussion !
Craignez-vous que le virus Ebola gagne l'Europe ?