13 février 2013, 22:30

L’éducation politique réintroduite dans l’armée russe

L’éducation politique réintroduite dans l’armée russe

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a l’intention de réintroduire le poste d’officier éducateur au sein de l’armée. Il existait dans l’armée soviétique mais les officiers chargés du travail d’éducation auront désormais une mission différente.

L’armée russe est aujourd’hui réformée en profondeur, si bien que sa nouvelle structure et ses nouveaux principes d’organisation du service au sein de l’armée nécessitent des spécialistes spécialement formés. Par ailleurs, estime le premier vice-président de l’Académie des problèmes géopolitiques Konstantin Sivkov, cette innovation s’inscrit dans une certaine continuité historique :

« Les nouveaux officiers devront jouer le rôle assumé auparavant par les adjoints à l’éducation politique. Ils devront faire régner un climat moral et politique favorable à tous les échelons de la hiérarchie militaire, régler les situations de conflit et prévenir l’apparition des clans basés sur l’appartenance ethnique ».

Les officiers éducateurs contribueront également à combattre le bizutage ou les brimades infligées par les anciens aux jeunes recrues, estime l’expert.

Mais, comme l’a spécifié le ministre de la Défense, les nouveaux spécialistes militaires sont surtout appelés à devenir des professionnels de l’éducation. La création d’établissements militaires spécialisés s’impose pour former de tels spécialistes, selon Konstantin Sivkov.

« C’est une activité spécifique qui diffère radicalement des attributions d’un officier commandant ou d’un spécialiste militaire. Elle demande une connaissance approfondie de la psychologie et de la conflictologie dans les rapports entre les individus. Cela nécessite de rétablir les centres militaires d’éducation politique en mettant l’accent sur la formation d’éducateurs ».

Il faudra cependant se définir nettement sur le profil et les programmes de formation des spécialistes.

Récemment, le ministère de la défense a annoncé son intention d’augmenter les effectifs des aumôniers. Konstantin Sivkov estime que les aumôniers et les officiers éducateurs pourront travailler en collaboration étroite.

Les experts conviennent que le poste d’officier éducateur s’impose dans l’armée russe mais à la condition impérative que leur mission consiste à encadrer réellement les soldats. T

  •  
    Partager via
    Important
    Nos articles sont ouverts aux commentaires. Nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux.
    Nous vous rappelons également que vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
    La Voix de la Russie se réserve le droit de refuser ou de retirer certains commentaires.
    Bonne discussion !