1 mai 2013, 20:58

Cohn-Bendit planqué dans son hôtel, dénoncé en public

Cohn-Bendit planqué dans son hôtel, dénoncé en public

Cohn-Bendit, le Vert ou der Grüne selon la nationalité qu'on lui donne, a navigué durant plus de trente ans entre la France et l'Allemagne surfant sur la vague rebelle de l'homme libre à tous les niveaux et attaquant à souhait des personnalités. Cette fois, l'homme n'a plus la même aura auprès des masses. Ce qui reste du pourfendeur de l'ordre public est l'image d'un homme politique qui inspire le dégoût auprès des gens et des jeunes générations

Aujourd'hui Daniel Cohn-Bendit ne peut plus sortir ni à Berlin, ni en Pologne sans être rappelé à son passé avec son livre le Grand Bazar. Le célèbre réalisateur polonais, Grzegors Braun, ayant tout récemment appris les dires et les allusions sexuelles de Daniel Cohn-Bendit envers les enfants a porté une plainte en Pologne pour pédophilie contre l'eurodéputé franco-allemand. A Berlin dans deux conférences, où Daniel Cohn-Bendit participait, un homme a interrompu le bon déroulement de ces dernières et montré du doigt Daniel Cohn-Bendit avant de dire « cet homme est un pédophile » avant de lire le passage incriminé du Grand Bazar ou d'interpeller l'assemblée sur le passé de l'eurodéputé.

Prix Theodor Heuss.Tout commence avec la remise du prix Theodor-Heuss à Daniel Cohn-Bendit qui a bien eu lieu ce 20 avril. Ce prix, qui récompense une personnalité politique, est donné à des personnalités qui ont œuvré pour la société et la politique. Le président de la Cour constitutionnelle fédérale allemande, Andreas Voßkuhle,avait refusé de participer à la cérémonie et de remettre le prix à Daniel Cohn-Bendit car « Le Président ne pouvait pas associer la Cour avec des écrits parlant de la sexualité entre les adultes et les enfants », avait, alors au mois de mars, expliqué son service de presse. De nombreuses personnalités politiques d'outre-Rhin trouvent des excuses pour cet homme politique issu de la génération des années 68 où « il faut comprendre que cette génération a un certain passé. » Mais le jour de la remise du prix à Daniel Cohn-Bendit, ce-dernier a été accueilli par une foule en colère.

Dénoncé en public. Juste avant de partir en déplacement en Pologne, Daniel Cohn-Bendit était l'invité de Médecins sans Frontières le 25 avril à Berlin à la Mairie Rouge qui se trouve juste à côté de la gare Alexanderplatz et de la tour de télévision avec sa grosse boule genre discothèque. Dans le public réuni dans une salle de la mairie de Berlin, un homme a pris la parole après avoir été autorisé à pouvoir poser des questions et à s'exprimer. Seulement, l'homme a calmement demandé à l'organisateur de Médecins sans Frontières qui se trouvait sur l'estrade à côté de Cohn-Bendit : « Comment est-ce possible que Médecins sans frontières invite un homme qui se décrit lui-même comme étant un violeur d'enfants et comment peut-on imaginer que Médecins sans Frontières soutienne la pédocriminalité humanitaire ? » L'organisateur micro en mains, visiblement agacé, a riposté en disant qu'il connaissait parfaitement le passage du livre et que cette intervention était hors sujet et que « Cohn-Bendit est là car il défend une position des Verts et qu'il est député au Parlement européen.» Le 28 avril Daniel Cohn-Bendit était cette fois au Berliner Ensemble, dans le célèbre théâtre tenu par Bertold Brecht et Heiner Müller sous le régime de la RDA. Daniel Cohn-Bendit est sur une estrade avec des représentants du magazine Cicero. Cicero, qui présente des photos et des dessins toujours recherchés et colorés, est un magazine réputé pour son sérieux et son intellectualisme. Un homme sort du public et monte sur l'estrade pour montrer du doigt l'écologiste et lire à haute voix le passage incriminé de son livre le Grand Bazar.

Pologne. Le 26 avril Daniel Cohn-Bendit devait participer à un colloque à l'université de Wroclaw. Cette fois le député franco-allemand doit s’esquiver et déclare qu'étant malade, il ne pouvait plus participer à la conférence. Ce dernier restera planqué dans son hôtel toute la journée. En Pologne, pays catholique supportant mal « les idées » venues de cette Union européenne qui s’attaque à la famille, l'enfant est sacré. Les manifestants polonais étaient venus pour casser du verre ce jour-là. Le réalisateur polonais, Grzegors Braun, connu pour avoir réalisé un film sur Lech Wałęsa montrant son implication avec la Stasi, a appris tout récemment que Daniel Cohn-Bendit avait évoqué son passé érotique et sexuel avec des enfants dans une émission télévisée. Grzegors Braun a sur le champ porté une plainte au pénal contre Daniel Cohn-Bendit pour pédophilie.

Parti des Verts allemands. La fondation Heinrich Böll, « mémoire des Verts » possède les archives sur le dossier du Grand Bazar écrit par Daniel Cohn-Bendit. Bien que l'eurodéputé s'efforce d'expliquer qu'il n'a pas donné des ordres pour interdire des chercheurs ou des journalistes pour faire des recherches sur son livre, la fondation du parti des Verts, basé dans le centre de la capitale allemande explique qu'une demande expresse est arrivée aux archives en provenance du bureau de l'eurodéputé pour ne pas dévoiler le contenu des cartons. On apprend dans cet article de la presse allemande que ces archives sont interdites au public, aux chercheurs et journalistes pour une durée de soixante ans jusqu'en 2031. Daniel Cohn-Bendit aurait-il d’autres choses plus terribles à se reprocher ? En tout cas il ne tient pas à faire la lumière sur son passé ! L'auteur de l'article explique que Daniel Cohn-Bendit aurait fait beaucoup plus de déclarations à caractère pédophile et que le livre ne serait pas le seul élément explosif. Dans la gazette intitulée Pflasterstrand des Linke de Francfort-sur-le-Main qui a existé de 1977 à 1990, on y trouve des textes explicites : « L'année dernière une fille de six ans a fleurté avec moi. C'était un moment des plus émouvants et des plus jolis que j'aie pu avoir... et ce n'est pas important d'écrire pour ou contre la pédérastie », peut-on lire dans une édition de 1978 dans Les mémoires d'un dinosaure. Rappelons que Cohn-Bendit était le responsable juridique du Plasterstrand.

  •  
    Partager via
Un récent sondage mené en Ukraine montre que 64% des Ukrainiens sont opposés à la fédéralisation dans leur pays. Selon vous, quel régime administratif est le mieux adapté à l’Ukraine ?