5 juin, 17:31

Un village datant de l’époque néolithique découvert aux îles Kouriles

Un village datant de l’époque néolithique découvert aux îles Kouriles

Par La Voix de la Russie | Les archéologues russes ont découvert un village datant de l’époque néolithique sur l’île d’Itouroup, qui fait partie de l’archipel des Kouriles. Ce village, aurait 6000 à 7000 ans, selon les estimations.

C’est la première fois que les archéologues découvrent un site de peuplement aussi important. Le village serait composé d’une centaine de maisons de tailles différentes, dont certaines, vu leur taille, auraient pu être habitées par des clans familiaux entiers.

Le village néolithique a également étonné les archéologues par le fait qu’il soit resté intact toutes ces années. Il se trouve non pas sur la côte, où habitaient généralement les hommes préhistoriques, mais dans la vallée. Sa situation géographique l’a en quelque sorte sauvée de la destruction, car sur la côte sévissent des vents violents et des intempéries qui détruisent généralement les habitations. Sur ce site, on découvre des poutres en bois entières, encastrées dans le sol, explique à La Voix de la Russie le chef du Département d’histoire russe et mondiale à l’Université d’Etat de Sakhaline, le professeur Alexandre Vassilievski.

« Nous avons découvert plus d’une centaine d’habitations anciennes, dont la plupart est restée intacte », explique-t-il. « Les contours des maisons anciennes sont bien visibles. Ce sont des fossés, car à l’époque, les hommes vivaient sous terre, à 1-1,5 m de profondeur, en fonction de la profondeur des eaux souterraines. Nous supposons qu’il s’agit d’un peuplement d’hiver, car les habitations sont dotées de couloirs qui mènent à l'extérieur. Cela signifie que les hommes préhistoriques utilisaient ces tunnels pour ne pas laisser entrer le froid dans leurs habitations. La profondeur des fosses témoigne de leur nécessité en hiver. En outre, les Kouriles sont connus pour leur climat venteux et très rigoureux. »

Les plus grands fossés ont une superficie de 18 mètres sur 18. Ils sont composés non seulement de pièces d’habitation, mais aussi de locaux visiblement destinés aux besoins ménagers. Selon l'archéologue, des tribus différentes vivaient dans ce village, et notamment des populations qui sont arrivées ici depuis la partie Sud de l’océan Pacifique, de l’estuaire du fleuve Amour et de l’île Sakhaline. Ce sont des ancêtres des nombreux peuples de l’Extrême-Orient actuel.

« Les îles Kouriles étaient peuplées par des tribus différentes », ajoute Alexandre Vassilevski. « Ils arrivaient ici par vagues. Certains archéologues estiment que le peuplement de cette région se faisait grâce au mouvement des peuples vers le Nord à travers les Kouriles et la baie d’Avatcha. Ces vagues migratoires datent de l’Antiquité, lorsque le continent américain se peuplait. Une partie des migrants se déplaçait du Sud vers le Nord, transitant par l’île de Sakhaline, l’île de Hokkaido, le fleuve Amour et la presqu’île de Kamtchatka. On y retrouve des habitations différentes par leurs formes et leurs tailles. Et du fait de leur expérience, les experts pourraient se rendre compte qu’il ne s’agit par uniquement de changements évolutifs, mais carrément d’un remplacement fondamental et réitéré de la population. »

Les archéologues de Sakhaline devront encore effectuer une étude détaillée de cette étonnante découverte. Selon eux, il y aurait en tout 256 sites néolithiques sur les îles Kouriles. « Toute l’information sur cet archipel est gravée ainsi dans la terre, il suffit de la découvrir », conclut le professeur Vassilevski. N

  •  
    Partager via
    Important
    Nos articles sont ouverts aux commentaires. Nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux.
    Nous vous rappelons également que vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
    La Voix de la Russie se réserve le droit de refuser ou de retirer certains commentaires.
    Bonne discussion !
Trouvez-vous que l'EI représente un danger pour la sécurité internationale ?