24 juin, 20:33

Les Frères musulmans ont-ils un avenir en Egypte ?

Les Frères musulmans ont-ils un avenir en Egypte ?

Par La Voix de la Russie | L’un après l’autre, les tribunaux en Egypte condamnent les militants du mouvement Frères musulmans, au pouvoir depuis juillet 2013. La semaine dernière, un juge du centre de l'Egypte a confirmé 183 peines de mort, dont celle de Mohamed Badie, le Guide suprême des Frères musulmans, la confrérie du président Morsi destitué.

Le verdict prononcé à El Minia n’est pas définitif, les prévenus ont droit à faire appel. Et probablement la peine sera commuée. Tandis que la condamnation de la confrérie en Egypte semble déjà sans appel.

Voici l’opinion à ce sujet de l’expert pour les mouvements islamiques Ahmed Al-Hatyb, rédacteur en chef du journal El Watan.

« Je crois que pour cette décennie, les Frères musulmans n’ont aucun avenir au regard des activités politiques et sociales. Après la révolution du 30 juin et le renversement du président Morsi les membres de la confrérie n’ont tiré aucun enseignement pour eux et, qui plus est, ont commencé à se livrer à des violences et à employer des armes contre les compatriotes. Je ne pense pas que tout cela puisse s’effacer rapidement de la mémoire des Egyptiens. »

On sait que deux forces coexistaient pendant longtemps en Egypte – l’Etat et les groupes islamistes. A un certain moment, quand l’Etat s’est affaibli, les islamistes ont réussi à l’emporter. Les groupes de l’islam politique ont profité de la révolution de 2011, non sans l’aide de l’Occident, pour prendre le pouvoir en Egypte. A présent la situation semble revenir à son point de départ. L’Etat égyptien se rétablit à nouveau, et prend en conséquences toutes les mesures nécessaires afin d’isoler encore les islamistes.

La confrérie a connu des moments semblables dans son histoire, par exemple sous le président Gamal Abdel Nasser, ainsi que sous la présidence d’Anouar el-Sadate. Cette organisation possède des aptitudes exceptionnelles à se régénérer. Mais il se peut que cette fois cette faculté ne les aide pas.

Auparavant ils avaient des conflits uniquement avec le pouvoir, alors que là ils étaient eux-mêmes à la barre, et ils sont entrés en conflit avec le peuple. Je dispose de données exactes selon lesquelles les Frères musulmans sont actuellement en train de réévaluer la situation et de rechercher une ligne de conduite qui leur permettra de sauver leur confrérie. Or tous ces correctifs ne sont qu’une démarche tactique, ils n’en n’ont besoin que pour sauvegarder leur structure.

Les Frères musulmans craignent de disparaître définitivement après les législatives en Egypte (le président d’Egypte Abdel Fattah as-Sissi a donné instruction de commencer avant le 18 juillet les préparatifs aux élections législatives). Les membres de la confrérie savent parfaitement que tôt ou tard le soutien international qu’ils obtiennent de certains pays arabes et européens, ainsi que de l’Amérique, va s’arrêter. L’Egypte est un grand Etat. Le monde entier va avoir affaire au nouveau président. /N

  •  
    Partager via
    Important
    Nos articles sont ouverts aux commentaires. Nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux.
    Nous vous rappelons également que vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
    La Voix de la Russie se réserve le droit de refuser ou de retirer certains commentaires.
    Bonne discussion !
Jihadistes: l'Europe peut-elle faire face à l'embrigadement des jeunes?