7 septembre 2011, 12:56

Les « Plasticiens volants » à Moscou

Les « Plasticiens volants » à Moscou

Les Moscovites ont célébré traditionnellement le premier week-end de septembre la Journée de la ville. Cette année les principales solennités consacrées au 864ème anniversaire de Moscou se sont déroulées le 4 septembre.


Télécharger le fichier audio

Les Moscovites ont célébré traditionnellement le premier week-end de septembre la Journée de la ville. Cette année les principales solennités consacrées au 864ème anniversaire de Moscou se sont déroulées le 4 septembre. Plus de 700 festivités ont été engagées, en particulier des shows d’un niveau mondial.  

Le collectif français « Plasticiens Volants » s’est rendu pour la première fois en Russie sur invitation de l’Institut français à Moscou. Le show acrobatique aérien de la troupe « Pêcheur de Lune » a été présenté sur le territoire du musée-réserve « Kolomenskoïé ».  Ce spectacle impressionnant dans un site des plus pittoresques de Moscou a suscité un vif intérêt des enfants et des adultes.

Le parc « Kolomenskoïé » convient on ne peut mieux pour des manifestations de ce genre. Les Moscovites aiment se promener dans ce parc situé au bord de la Moskova vers le Sud du centre de la ville. De multiples monuments architecturaux, naturels et historiques protégés par l’Etat se trouvent à « Kolomenskoïé ».

Le groupe d’acrobates du théâtre de rue « Plasticiens Volants » fondé en 1976 à Paris par Marc Miralès a participé au show.

Il convient d’évoquer plusieurs dates importantes dans l’histoire de la troupe: en 1980 elle participe au Festival des théâtres de rue, en 1985 – reçoit le nom de Plasticiens Volants et en 1999 – déménage à Graulhet où sont fondés le bureau et l’atelier dans le bâtiment de l’ancienne mégisserie.  C’est ici que sont inventés des personnages brillants animés par les marionnettistes.

La troupe des Plasticiens Volants regroupe aujourd’hui une trentaine d’acteurs qui présentant plus d’une dizaine de spectacles. Ils participent aux Festivals et aux cérémonies dans divers pays. 

Les spectacles des Plasticiens Volants sont présentés à ciel ouvert, les acteurs survolent le public. Les artistes en costumes se promènent parmi les spectateurs enchantés ce qui unit le public et les personnages « célestes ». Ils s’entretiennent, échangent d’histoires et font bouger des marionnettes pneumatiques.   

Or, ces craintes sont dénuées de fondement, les autorités moscovites ayant fait, comme toujours, cadeau à la capitale: plusieurs avions dispersaient pendant toute la journée les nuages au-dessus de Moscou. Le matin il fait sombre mais dans l’après-midi les orages donnent lieu au soleil d’automne.  

Les Moscovites et les invités se voient présenter le spectacle « Pêcheur de Lune »: l’histoire de l’homme et de la Lune, pénétrée d’amour, d’audace et d’ingéniosité, d’aspiration à réaliser un objectif en surmontant tous les obstacles. 

Enchanté par la beauté de la Lune, le héros principal devient de plus en plus fort. Ni les serpents, ni les dragons, ni les belles, ni les constellations ne parviennent à arrêter le héros. La Lune admire les exploits du jeune homme essayant d’atteindre la cime où règne la Lune.

Le show original ne laisse personne indifférent. Indépendamment de l’âge, tous les spectateurs se sentent dans un conte magique. Il garderont pour longtemps le souvenir de l’ampleur, de l’accompagnement musical et lumineux et surtout – des plasticiens volants. « Nous espérons faire rêver les spectateurs », dit Gilles Ecomard.

  •  
    Partager via
    Important
    Nos articles sont ouverts aux commentaires. Nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux.
    Nous vous rappelons également que vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
    La Voix de la Russie se réserve le droit de refuser ou de retirer certains commentaires.
    Bonne discussion !
Lors des négociations sur le climat à Lima (Pérou), aucun accord véritable entre les pays n’a été atteint. Selon vous les conférences sur le climat sont-elles nécessaires pour réduire les émissions de gaz à effet de serre ?